La fin d’une grande nation

Aujourd’hui, les États-Unis ont cessé d’être une grande nation, d’être un modèle. Le rêve américain laisse place au cauchemar. Mais je refuse de m’y installer, je ne dormirai pas cette nuit.

Demain, il faudra convaincre les peuples qui n’ont pas encore basculé dans l’aveuglement. Pour résister. Pour défendre les nobles valeurs de l’homme, contre le ressentiment, contre les bas instincts qui ont conduit aux atrocités du XXe siècle, entre communautés, entre nations.

Je ne veux pas d’un tel siècle pour mes enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *