Lettre à France

 

Comment parler après la nuit du 13 novembre ? Le silence s’installe dans la gorge. Un cocktail de colère, de sentiment d’impuissance, d’éloignement et de tristesse profonde, celle qu’on ressent dans le ventre, comme un poison qui ne passe pas, qu’on ne digère pas. Mais ce cocktail n’a rien d’explosif ; il a simplement figé mes mots depuis cinq jours. Bien entendu, depuis la Chine où je vis, j’ai appelé ma famille en France, mais pas longtemps, juste pour m’assurer qu’ils étaient bien vivants. Le minimum vital si l’on peut dire. Au bureau je ne parle que s’il le faut, pour régler un problème. À la maison s’est installé un silence flottant, irréaliste, sauf avec mes deux petits quand ils viennent voir papa. Il fallait en sortir. Mais mieux valait-il chanter. Comme au Bataclan. La musique donne des couleurs aux mots. J’en retiendrai trois : bleu, blanc, rouge. Oui, une chanson française, sans doute la plus belle parmi celles venues de loin : Lettre à France.

 

« Depuis que je suis loin de toi | Je suis comme loin de moi »

Seize ans en Asie. Pourquoi ? Je n’en sais trop rien. Je me sens un peu mal-aimé dans mon pays ? J’ai du mal à communiquer avec mes compatriotes ? Nous sommes si différents après toutes ces années d’éloignement ? Ce ne sont là que des affirmations interrogatives. Ce qui est certain, c’est qu’au fond de moi, j’ai la nostalgie d’un concert à Paris (Supertramp) entre vieux copains d’école de commerce, d’un pastis sur la terrasse d’un café parisien en mangeant un bout de saus’ et en regardant les filles passer. Les matches de foot n’ont jamais été mon truc, mais qu’importe… Loin de toi, loin de moi : si justement chanté. Le 13 novembre, cette nostalgie a été menacée. Celui que je suis au plus profond, même loin dans la mémoire et dans l’espace, a été touché, là, à l’intérieur. Tous les Français de l’étranger ont dû ressentir quelque chose comme ça. Soudainement si proche de Paris. Ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts, selon d’adage nietzschéen. Oui, la France sera plus forte. Et les Français de métropole peuvent compter sur nous ; on ne sait pas encore comment, mais le moment viendra. J’en suis convaincu.

 

« Quelquefois dans les journaux | Je te vois sur des photos »

Je lis Le Monde tous les jours. La  « Une » de dimanche, je ne suis pas prêt de l’oublier. Je lis Le Point toutes les semaines. La « Une » de cette semaine « Notre guerre », je ne suis pas prêt de l’oublier. Je les ai lues d’une attention inouïe, comme s’il fallait me persuader que c’était bien vrai. Quand on est loin, on a tendance à relativiser les gesticulations de la métropole. Mais cette fois, c’était différent. On sait que c’est vrai, mais on ne peut pas le comprendre. Seul un fou le pourrait. Très vite les politiques, certains penseurs apportent leur explication, déferlent leur rationalité pour expliquer la folie, coûte que coûte. Cela les rassure, j’imagine. La nature a horreur du vide comme on dit. Depuis deux mille ans, théologiens et philosophes se sont cassé les dents pour expliquer les « racines du Mal ». Mais il n’y a rien à comprendre, qu’on se le dise une fois pour toutes. D’abord parce que le Mal n’existe pas, pas plus que le Bien (les deux étant supposés « au-dessus » des hommes). Il n’y a en ce bas monde que des types mauvais et des types bons. Ces derniers n’ont d’autre choix que de combattre les premiers. Voilà tout. C’est comme cela depuis la nuit des temps. Lorsque les mauvais commettent des horreurs, les bons doivent être impitoyables. Si les mauvais sont capables de commettre des horreurs, c’est parce qu’on les a laissés tranquilles alors même qu’ils diffusaient des messages de haine, alors même qu’on les voyait venir. J’assume d’être intolérant avec l’intolérance. Il ne faut rien laisser passer. Ni avec ses enfants, ni avec ses parents, ni avec ses amis, ni au niveau national, ni en géopolitique. Toujours marquer le coup. Plus ou moins fortement selon la circonstance. Mais toujours marquer le coup. Après le 13 novembre en France, tout musulman qui s’exprimera contre l’idéologie wahhabite devant ses enfants, devant d’autres musulmans dans la sphère privée ou publique, sera plus fort que n’importe quel soldat. Cela vaut pour n’importe quel groupe humain (religieux, politique, etc.) et pour n’importe quelle époque. Ce silence laxiste et naïf des bons doit cesser, car il nourrit la dangerosité des mauvais. Croire qu’il suffit de couper les mauvaises branches pour que tout aille pour le mieux est une illusion tenace. Bon et mauvais sont liés à jamais. C’est un rapport de force permanent. Avec les autres. Mais aussi en soi-même.

 

« Tu n’es pas toujours la plus belle | Et je te reste infidèle »

Je vois depuis quatre jours des messages de haine de certains compatriotes contre les musulmans de France. J’ai choisi mon camp : je suis aup

3 réflexions au sujet de « Lettre à France »

  1. Une bien belle lettre, cousin, des mots durs et justes.
    Je te rejoins dans l’intolérance de l’intėlorance, d’où qu’elle vienne, de qui elle vienne.
    Pensées parisiennes non de résidence mais de coeur
    Ta cousine Catherine

  2. Michaël,
    J’ai lu ton livre et tes dernières élucubrations du monde… Je te félicite de cette ferveur qui t’aie née. Je suis d’accord avec toi Michaël… Tu es loin, tu te bats pour le monde et pour ta famille.. Tu as vécu déjà de nombreuses vies..Moi-aussi (moins loin ! mais terrible).
    Bon j’arrête les potins!!!!!
    Le monde est fou, Michaël, et tu fais partie de cette folie….Cette folie, c’est l’argent…..l’argent qui nous détruit tous et cette sempiternelle folie d’avoir, d’avoir encore, et encore et encore…….Le monde entier veut plus et encore plus …. Et que veut-il ? ??? Des leurres, posséder, avoir, et posséder encore….les super godasses, le super dernier HP 360… qui écit, note, te montre moche ou magnifique…te conscrits aussi……………Allons ? Ou Allons ?….
    Tu as vu çà, le monde est écarté entre l’horreur de daesh, le lointain retour des extrémistes islamistes qui se promènent en ‘sacs poubelles’ noirs, si noirs ou en robe de chambres grises….barbes dégueus d’adolescents malpropres….
    Puis ces ‘ombres’…..promènent des enfants en poussette dernier cri et des petites filles avec les barbies.. et des portables hors de prix ….
    On se demande ce que ces ombres de l’ante-siècle, refusant toute évolution et ne vivant que pour leur profondeur de longtemps, longtemps, longtemps…. Du monde moins moins moins zéro……se révèle ….Super agressives, mauvaises, teigneuses …..Une horreur . Puis il y a ces femmes dans les petites classes de maternelles qui à la fête de fin d’année… monopolise leur ‘chiard’ ou leur ‘ chieuse’ comme la dernière merveille du monde..Petit monstre tout de suite ou en devenir !!! Je photographie mon horreur magnifique, je me poste devant tout le monde, je vocifère, je suis moi et je m’en fous des autres, je dis même aux Mamies ‘françaises’ (si si il faut le dire !) Que ‘Même pas Madame’ que ‘la vieille, t’as rien à faire là, bientôt la France sera arabe’ Vécu 100/100 ici !
    Le monde est fou par le fric et par ces dernières horreurs d’outre temps …Le monde se détruit d’abord par le fric… qui dit plus et encore plus. Je vais en avion, je veux une grosse voiture, je veux un yacht..JE VEUX TOUT !!!, Et tous ces pourris nous crèvent ‘grand ‘..et nous aussi plus ‘petit ‘Alors à l’aube de « on n’arrête:;, « on n’arrête rien… on n’arrête pas non plus le massacre des baleines …….On n’arrête non plus l’horreur de l’homme masculin… Si la femme pouvait ëtre monde….Celà gangerait …

    • Salut Michaël,

      Je n’ai pas fini (tu écrit fort bien de tous ce philosophes et de la beautés ..ou l’anarchie du monde .. Mes études littéraires sont plutôt loin même Nietsche, Freud, et les Grecs que tu connais fort bien et que j’ai oublié depuis… Et même si j’avale d’autres livres divers et variés depuis toujours (je ne sais même plus où les mettre après les avoir lus….).

      Le résultats est là selon moi ; le monde est fou et comment ‘éduquer’ le monde ? … Voilà, peut-être un sujet prochain pour toi, lors de tes discussions ‘philosophico-politico-economico-ecolo-humaniste…

      Nous avons vêcu des horreurs… j’habite à 3km de St Denis et mon garçon n’a pas été à l »école de ctette horreur de la semaine dernière. J’ai voulu le mettre en Ecole privée là-bas après mon retour déconfit de Bretagne…et autres choses…Ma fille à Enghien;;;c’est mieux.. Bon, bref ! Je ne suis pas là pour raconter ma vie…
      Saint-Denis, lumière des anciens rois de France, enterrés dans sa somptueuse Basilique (rénovée…à grand frais;; sans doute ???). Saint-Denis, hormis son stade de France’… N’est qu’une horreur…
      Bien sûr son Maire et les autres illustrissimes avortons du même genre…que …je ne sais même pas quoi d’ailleurs… Ah, si, belle ville cosmopolite etc….etc. Saint-Denis, c’est la pègre (bah tiens…il s’est passé un attentat horrible, le petit monsieur bien gentil, prêtait les clefs pour rendre service, gentiment, parce que le propriétaire était en tôle….Moi gentil, moi service, moi pas savoir…. Saint-Denis, c’es,t çà….’COSMOPOLITE EN FRANCE, CA VEUT DIRE ICI….UN MAXIMUM DE TRAFICS EN TOUS GENRES, DE MULTIPLES ZONES DE NON DROIT, DE LA PEGRE, DE L’HORREUR, DE L’INSECURITE, DE L’IMPRESSION D’ETRE AU BLED AVEC TOUS LES TRAFICS ET TOUTES LES HORREURS VULGAIRES QUI PEUVENT S’Y PASSER !!!

      Oui, je suis en colère avec ces horreurs qui se sont passées au Liban, en France, au Mali, aujourd’hui en Tunisie… Oui, je suis horrifiée (et n’ai pas regardé les horreurs plus grandes encore de ces atroces barbares sur place…)
      Je me demande aussi, toutefois et toujours.(pour avoir ‘presque » tout lu de Christine Ockrent le Livre noir de la condition féminine’…que rien ne se soit passé en force armée ou non depuis??? Cà remonte à quasi-10 ans !??? Mystère misérable de mâles sans courage intellectuel, ni de force (évidemment, les couilles, çà a toujours été mou….Alors…qu’on arrête de dire ‘t »as des couilles….çà veut dire ce que çà veut dire, le courage….ce n’est pas là que çà se trouve !!!!

      Par contre les ‘lobotomisés » du cerveaux, les ‘qui veulent crever avec une ceinture explosive ».. Ceux-là…on peut les trouver….On remets, non pas le service militaire obligatoire, mais le service civil obligatoire…2 ans d’aide dans les pays mortifiés par l’horreur des Tsusamii, des tremblements de terre, de reconstruction, d’aide de la misère…. 2 ANS obligatoires et vérifiés par des ‘aides de la république française laïque qui ont été formé spécialement pour çà !
      Bon Michaël… Si tu as des idées ? Mais je sais comme toi que ce pays est sclérosé par son ‘internat de Paris’.

      Bisous

      Isa