Présentation du livre

Lorsque je vivais à Manille, j’entendis parler du projet d’un café-philo qui se déroulerait une fois par mois à l’Alliance française. Quelle excitation ! Moi qui vivais parmi la compagnie de Diogène (de Sinope), de Spinoza, de Nietzsche… depuis tant d’années ! Patricia Werner avait lancé ce projet et rapidement elle me demanda d’animer les débats. Ce livre regroupe les résumés de douze cafés-philo.

Les thèmes étaient soit inspirés par l’actualité soit proposés par les participants. Dix jours avant le débat, j’envoyais un texte d’invitation que je joins ici au début de chaque chapitre. Le principe : entrée gratuite, pas d’obligation de consommer, pouvait venir et sortir qui le souhaitait, quand il le voulait. Le style : celui d’un humble amoureux de la philosophie qui ne la conçoit que comme une pratique de vie, à travers des expériences individuelles ou collectives, et toujours dans un objectif d’utilité, celui de se doter de plus d’outils pour penser et, pourquoi pas, pour mieux vivre.

Résultat : des débats entre huit et trente personnes, chacun de deux heures environ, aux échanges parfois vifs, toujours pétillants. Une valse de concepts et d’expériences partagées. Des sourcils qui se froncent, des rires, des voix qui trahissent une émotion… Ensuite, certains restaient pour dîner sur place. La discussion se prolongeait alors, les liens se tissaient davantage entre responsables d’ONG, retraités, professeurs, chefs d’entreprises, consuls, artistes, prêtres, lycéens, etc. Je tiens à tous les remercier. Ils étaient Français, Belges, Suisses, Canadiens, Sénégalais, Congolais… Un melting-pot de curiosité partagée.

Enfin, ces résumés de cafés-philo ne prétendent aucunement à une analyse exhaustive des sujets traités ; ils reflètent simplement les débats qui ont eu lieu ces jours-là. L’objectivité espérée pour ce genre d’exercice laisse un peu à désirer… mais j’ai préféré – comme les participants – l’authenticité à la froide rigueur académique… Chacun pourra approfondir à sa guise et selon son chemin, le seul qui ait un sens…

      

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *